Flash : Nous vous annonçons la tenue d'une convention qui aurra lieu à El-Bethesda tabernacle à partir du 20 Novembre au 20 Décembre 2017. THEME : LA VENUE DU SEIGNEUR EST PROCHE (IMINENTE)


#NEWS. CULTE DU DIMANCHE 22 OCTOBRE 2017 "LE LIVRE DE LA RÉDEMPTION"



#NEWS. CULTE DU DIMANCHE 22 OCTOBRE 2017 "LE LIVRE DE LA RÉDEMPTION"

La prédication de ce Dimanche à El-Bethesda tabernacle avait pour sujet: " Le livre de la rédemption." L'orateur du jour était le frère Manou Omeonga Emungu. Il a lu dans les livres de la bible ci-après : Apocalypse 5:1-9 Apocalypse 10:1-7 et Daniel 12:4,8-9.

Dans un enseignement largement basé sur le dernier livre de la bible qui est apocalypse, le prédicateur a d'abord donné la signification du mot Apocalypse, qu'il ‘a défini comme le "dévoilement" ou "la révélation des œuvres futures que Dieu devrait faire." Tout en précisant que ce livre est destiné uniquement aux élus.
Et il a divisé le livre d'Apocalypse en 3 grandes parties. La première partie, qui commence du chapitre 1 jusqu'à 3, concerne les âges de l'église, a-t-il dit. Tandis que la deuxième partie, qui va du chapitre 4 à 19 s'intéresse uniquement à Israël. Et la troisième partie, du chapitre 9 à 22 parle d'Israël et de l'épouse.

Concernant le "Livre de la Rédemption" , l'orateur du jour a indiqué que cela est un titre de propriété qui donne droit à la vie éternelle.

Il a expliqué que "quand Adam a péché, il avait perdu son droit à l'arbre de la vie et Dieu est descendu lui-même pour prendre le livre et le sceller par les 7 sceaux. Les 7 sceaux qui selon lui, retiennent les mystères du livre.

Il a encore souligné que les 7 tonnerres sont les voix qui interprètent les sceaux. Donc avant qu’ un sceau ne se brise il y'a d'abord un tonnerre qui retentit. "Aujourd'hui la victoire nous appartient parce que le livre de la rédemption nous a été redonné à travers l'œuvre du Seigneur Jésus-Christ à la croix," a-t-il déclaré.

Saisi par une grande onction, l'homme de Dieu aurait dû interrompre sa prédication tout en en fredonnant la chanson "Jésus-Christ est son nom...," un cantique qui a conduit à la prière qui a sanctionné la fin du culte.


Par Fr Billy Omeonga / El Bethesda Tabernacle

0 Comments

Leave your comment here