Flash : Nous vous annonçons la tenue d'une convention qui aurra lieu à El-Bethesda tabernacle à partir du 20 Novembre au 20 Décembre 2017. THEME : LA VENUE DU SEIGNEUR EST PROCHE (IMINENTE)


#NEWS. CULTE DU DIMANCHE 05 AOÛT 2018 "LE PLUS GRAND FLASH D'INFORMATION DE L'HISTOIRE" FR. PHILLIPE LOTSHAKA



#NEWS. CULTE DU DIMANCHE 05 AOÛT 2018 "LE PLUS GRAND FLASH D'INFORMATION DE L'HISTOIRE" FR. PHILLIPE LOTSHAKA

À l'absence du pasteur Louis Panzu en déplacement à Durban, c'est le frère Philippe Lotshaka président des diacres qui a apporté la parole ce dimanche à l'église El-Bethesda Tabernacle. Son sujet s’intitulait “Le plus grand flash d'information de l'histoire" tiré de la prédication du prophète William Branham du même titre, prêchée le 24 Avril 1961. La lecture biblique s'est faite dans Luc 24: 13-34. Dans son introduction (pour commencer), le prédicateur a souligné que tous les projets que l'homme formule sont toujours incertains, "seule la parole de Dieu est certaine." Il a rappelé que nous servons Dieu par révélation et cette révélation vient aux prophètes. "Il faut respecter le prophète," va-t-il avertir, "si vous le respectez, vous respecterez aussi votre pasteur et les serviteurs de Dieu." Il a indiqué que le plus grand flash d'information aujourd'hui c'est la résurrection du Seigneur Jésus-Christ. "Dieu doit ressusciter en chacun de nous. Nous devons dire au monde que Dieu nous a envoyé un prophète en ce temps de la fin avec un message."

Il a montré que la seule façon de faire pour inviter Jésus parmi nous, c'est de parler de lui. Il a donné l'exemple des disciples sur le chemin d'Emmaüs, bien que chagrinés, ils n'ont pas cessé de parler de Jésus. Il a expliqué que la foi n'est pas une espérance mais une démonstration de ce qu'on ne voit pas. "Défendre Christ dans ce monde qui se meurt est une responsabilité," a martelé l'orateur, " l'expérience c'est toi! Tu dois rencontrer Dieu face à face." Il a donné le témoignage de la femme samaritaine et de l'aveugle-né de Jean 9, qui s'est défendu seul devant les pharisiens après sa guérison. Il a fini sa prédication en évoquant le songe de frère Tony Zabel qui, après s'être laissé conduit jusqu'au sommet de la colline par le frère Branham, il fut laissé seul, cette fois-ci, pour suivre les empreintes de pas ensanglantées sur le sable. Il a montré que ceci doit être le cas pour tout enfant de Dieu.


Par Billy Omeonga / El-Bethesda Tabernacle

0 Comments

Leave your comment here